février 2012

L'Ouest vous attend

L'AME BC Roundup remonté par la confiance du secteur minier

Par Mike Chisholm

La Colombie-Britannique, soutenue par des prix records de l'or et une infrastructure minière bien établie, est en voie d'ouvrir ou d'agrandir 17 mines d'ici 2015. Le gouvernement provincial confronté à des coûts croissants pour l'éducation et la santé est motivé à soutenir une industrie minière saine. « Sans vous, le ministre de l'Énergie et des Mines de la Colombie-Britannique Rich Colette déclare aux délégués du rassemblement 2012 de l'Association for Mineral Exploration British Columbia (AME BC) 2012 Roundup, nous serions perdus. »

Dans les 100 dernières années, l'exploitation minière en Colombie-Britannique, ainsi que l'industrie forestière, a été un important moteur économique. Mais avec le ralentissement du secteur forestier et l'augmentation du cours des produits de base, le potentiel minéral de la province a attiré beaucoup d'attention et de dépenses. « En 2000, l'exploration minérale représentait 20 millions $ , indique M. Colette. En 2011, [elle] représentait 460 millions $. »

Lors du Roundup, 8 000 délégués ont occupé les salles de réunion, les corridors et le salon d'exposition où des investisseurs et des cadres se sont joints aux prospecteurs et aux géologues. La conférence technique de cette année a attiré des centaines d'entreprises d'exploration et de développement miniers, dont une des plus récentes vedettes de la province, Copper Mountain Mining Corporation. L'été dernier, cette entreprise a ouvert la première mine de métaux de base à grande échelle en Colombie-Britannique depuis 10 ans, une mine de cuivre de 18 0000 arpents près de Princeton. L'entreprise a œuvré pendant une période de ralentissement difficile afin de développer ce projet de 438 millions $ et, à la fin de 2011, elle a livré sont premier chargement de 11 200 tonnes métriques de minerai mouillé de concentré au Japon.

En Colombie-Britannique, le gouvernement s'efforce de garantir que les besoins de l'industrie minière seront accommodés. « C'est important pour notre avenir et nous devons être en mesure de répondre aux attentes, » dit M. Colette aux délégués. Dans le cadre du programme 2011 BC Jobs Plan, le gouvernement se concentre sur l'industrie minière. Il simplifie le processus de délivrance de permis d'exploitation minière afin de réduire les délais d'attente et de transformer les investissements en chantiers et en emplois réels. Le gouvernement appelle cela « Un projet, un processus. »

Une entreprise au centre de ce processus est Imperial Metals Corporation de Vancouver, un des exposants au salon de la conférence. Imperial entend faire coïncider l'achèvement de sa mine de cuivre et d'or de 30 000 tonnes par jour de Red Chris dans le centre occidental de la C.-B. avec l'ouverture prévue de la ligne de transmission nord-ouest de BC Hydro au début de 2014.

Avec des permis environnementaux fédéral et provincial en main, l'entreprise est en cours d'exécution du processus de permis de la loi sur les mines de la Colombie-Britannique. Également dans le centre de la C.-B., la construction se poursuit à la mine de cuivre/or à ciel ouvert de Mount Milligan de Thompson Creek Metals qui devrait commencer la production en 2013. Le directeur général de la société s'est adressé aux délégués du Roundup au sujet des efforts de son entreprise de construire une mine durable pour le 21e siècle, y compris les Premières nations, les employés actuels et futurs, les résidents locaux, les politiciens et les fournisseurs.

Bien que la Colombie-Britannique ait définitivement ressenti les reculs économiques nord-américains et européens, sa proximité à la Chine a aidé à absorber le coup. Les entreprises profitent de la livraison de matières à la région de l'Asie-Pacifique. « La Chine vient d'annoncer que la croissance de son PNB durant le dernier trimestre était de 8,9 pour cent, un chiffre beaucoup plus élevé que celui auquel on s'attendait, déclare Don Lindsay, président et chef de la direction de Teck Resources Limited, après sa présentation à l'assemblée. Au Canada, aux États-Unis et en Europe de l'Ouest, nous ne saurions quoi faire d'une croissance économique de 8,9 pour cent. Ces résultats sont très, très impressionnants. »

Avec deux grandes mines en construction, six autres au stade avancé de développement et 18 projets miniers dans les premières étapes de l'évaluation environnementale, la Colombie-Britannique continuera pendant des années à d'être un des plus importants territoires canadiens dans le secteur minier.
Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF