février 2012

Death Valley Scotty

L'arnaqueur du désert californien

Par Correy Baldwin

En février 1906, un prospecteur connu sous le nom de Death Valley Scotty est parti à destination du désert de la Californie avec plusieurs hommes d'affaires qui voulaient voir sa mine d'or avant d'investir. Ce voyage était cependant la dernière chose que Scotty souhaitait. En réalité, il n'y avait pas de mine d'or, c'était une arnaque.

Scotty avait un plan pour éviter d'être piégé. Il prit des arrangements avec des amis pour simuler une embuscade contre sa caravane dans le milieu du désert afin d'effrayer les investisseurs. Lorsque la bande attaqua, leur tir arrosé de whisky a accidentellement blessé le frère de Scotty sérieusement. Lorsque Scotty s'est précipité vers les attaquants en leur criant de cesser le feu, la ruse a été révélée.

Death Valley Scotty s'est sorti de son pétrin, comme de bien d'autres. Il était un raconteur et un acteur au talent naturel et un maître du charme, de la tromperie et de la persuasion. Armé de ces talents et d'une ingénuité abondante, il s'est taillé une carrière d'arnaquer des investisseurs avec sa société factice la Death Valley Scotty Gold Mining Company.

La prospection était active dans Death Valley dans les années 1900 et de riches hommes d'affaires sautaient à pieds joints sur toutes les occasions d'investir dans les richesses inestimables de la région. Scotty a su en tirer profit en obtenant l'appui financier d'un homme d'affaires de New York en prétendant avoir une mine d'or.

Ses tentatives de prospection s'étaient avérées un échec, mais cela ne l'a pas empêché de soutirer 5 000 $ à son bailleur de fonds sur une période de deux ans, et ce, sans jamais lui envoyer la moindre preuve que la mine existait. Lorsque son bienfaiteur a commencé à avoir des soupçons, Scotty s'embarqua sur un train à destination de New York en promettant d'apporter de la poussière d'or d'une valeur de 12 000 $. Et, comble de malchance, elle fut volée durant le voyage. L'investisseur finit par abandonner, mais Scotty en a bientôt trouvé d'autres, y compris un millionnaire de Chicago nommé Albert Johnson dont l'investissement de 4 000 $ permit à l'arnaqueur de vivre d'une manière extravagante.

Scotty avait un faible pour l'attention du public. En 1905, il battit le record de vitesse en train de Los Angeles à Chicago. Les journalistes se sont rués sur cette histoire et Johnson rencontra Scotty à la gare à la fin de son périple, clairement impressionné par le prospecteur et aventurier plus grand que nature. Johnson lui remit volontiers une autre somme de 2 500 $.

C'est l'année suivante que Scotty planifia sa fausse embuscade qui allait mal tourner dans le désert et pour laquelle il fut arrêté. Toutes les accusations contre lui furent abandonnées en raison d'une formalité, mais il avait été exposé comme étant un filou.

Même si Johnson fut une des victimes de « l'embuscade », il conserva son investissement étant immensément intrigué, impressionné et amusé par cet excentrique. Lorsque Johnson visita encore une fois Death Valley en 1909, Scotty prévoyait dissuader le millionnaire en raison de sa mauvaise santé en lui faisant subir quelques jours rigoureux dans le désert. L'effet obtenu fut tout le contraire de celui désiré : la santé de Johnson s'améliora et il resta dans les parages pendant un mois.

Maintenant l'arnaque de Scotty était évidente, mais Johnson ne semblait pas s'en inquiéter, il ne s'était pas seulement entiché de Death Valley, mais aussi de Death Valley Scotty aussi. Une chose étrange s'était produite : les deux hommes étaient devenus des amis à vie.

Johnson et son épouse Messie passèrent les 10 hivers suivants à visiter Scotty et construisirent éventuellement une maison secondaire dans le désert, une extravagante et vaste villa de style espagnol. Scotty laissa circuler l'histoire que la maison de 2 millions $ lui appartenait, payée par les revenus de sa fabuleuse mine d'or. Lorsque Johnson apprit l'histoire, il crut que c'était génial et joua le jeu, prétendant simplement être le banquier de Scotty.

Johnson alla même jusqu'à réserver des chambres pour Scotty et lui construisit une maison de style ranche à proximité. La villa, où Scotty divertissait ses invités avec ses histoires abracadabrantes, devint connue sous le nom de Scotty's Castle où il vécut jusqu'à sa mort en 1954. Il est enterré sur une colline surplombant son château.
Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF