février 2012

Normes

ISO 50001 aide à gérer les coûts de l'énergie dans le secteur minier

Par Klas Bockasten

Une nouvelle norme de gestion de l'énergie – ISO 50001 – offrira à l'industrie minière des stratégies techniques et de gestion afin d'augmenter l'efficacité énergétique, de réduire les coûts d'exploitation et d'améliorer le rendement environnemental. Publiée en juin 2011, cette norme internationale est une mesure volontaire qui, selon l'Energy Information Administration des États-Unis, pourrait toucher jusqu'à 60 pour cent de la demande énergétique mondiale.
 

Modèle de gestion de l'énergie indiqué par ISO 50001.

Gracieuseté de CAN/CSA-ISO 50001:11, Norme nationale du Canada

Le risque de ne pas adopter une approche de gestion de l'énergie vient de l'obsolescence accrue, de l'augmentation du coût des services publics et de l'attention accrue portée par les investisseurs et le public sur le rendement énergétique. L'adoption de systèmes de gestion de l'énergie progressifs crée des occasions pour tirer profit du marché croissant de modification éconergétique des mines et l'introduction de nouvelles technologies pour établir une réputation et une marque en matière de durabilité.

Une nouvelle approche à l'efficacité énergétique

Des programmes et des incitatifs financiers provenant de divers gouvernements et de fournisseurs d'électricité et de gaz qui favorisent l'efficacité énergétique sont courants dans plusieurs régions canadiennes. Historiquement, les programmes d'efficacité énergétique se concentraient principalement sur l'identification des économies évidentes, mais ils ne comportent pas de méthodes de suivi des économies d'énergie réalisées, créant ainsi une occasion perdue de communiquer les avantages à long terme pour la direction de la société. L'absence de mesures et de vérification des économies réalisées dans des projets qui ont été mis en œuvre, ainsi que l'absence de processus formels peuvent entraîner la perte d'amélioration d'efficacité énergétique, par exemple, lorsque des personnes quittent une organisation et leurs connaissances et pratiques les suivent.

ISO 50001 suit la méthodologie « planifier, faire, vérifier, agir » qui a réussi pendant des décennies à améliorer la qualité grâce à la norme ISO 9001. Plus récemment, le rendement environnemental a été amélioré dans plusieurs organisations grâce à ISO 14001. La norme volontaire internationale des Systèmes de gestion de l'énergie peut aider à transformer des entreprises de tous les types et de toutes les tailles en utilisateurs énergétiques très efficaces grâce à des améliorations continues menant à une réduction de l'utilisation, des coûts et des émissions liées à l'énergie.

Principales étapes de mise en œuvre d'ISO 50001 :

  • La haute direction démontre son engagement en publiant une politique énergétique.
  • La mine ou l'installation particulière utilise la politique afin d'élaborer un plan énergétique qui comprend une revue de l'utilisation et de la consommation d'énergie actuelles afin d'établir une base de référence en matière d'énergie. Le plan devrait également identifier les objectifs d'économie d'énergie et une liste des stratégies de gestion de l'énergie.
  • La mine utilise le plan d'action dès le début du processus de planification pour la mise en œuvre et l'exploitation et communique et documente à l'interne son rendement énergétique. L'organisation doit identifier et modifier les opérations et les activités de maintenance dans le plan qui sont liées à un usage important de l'énergie afin de réaliser des économies. 
  • La mine s'assure que le rendement énergétique est contrôlé, mesuré et analysé à intervalles réguliers en vérifiant et en apportant des correctifs afin de rectifier la non-conformité et de garantir que le plan demeure à jour.
  • À intervalles réguliers, une revue par la direction doit être effectuée afin de s'assurer de la convenance, de l'adéquation et de l'efficacité soutenues du plan énergétique.

Motivateurs financiers pour la mise en œuvre de systèmes de gestion de l'énergie

Les gouvernements fédéral et provinciaux, ainsi que plusieurs services d'électricité canadiens ont encouragé l'industrie à adopter la norme ISO 50001 afin d'appuyer une culture de conservation à long terme de l'énergie. Le programme Northern Industrial Electricity Rebate a été lancé en Ontario pour offrir une remise de 2 cents le kWh sur toute l'électricité consommée (une remise d'environ 25 pour cent) sur trois ans, pourvu qu'un système de gestion de l'énergie soit implanté. La norme ISO 50001 était la base du plan de gestion de l'énergie. Des systèmes d'information de gestion améliorés grâce au contrôle de l'énergie et des mesures améliorées de l'électricité et des autres types de carburants ont souvent été intégrés aux modifications en parallèle avec la mise en œuvre de la norme.

En février 2011, une approche similaire a été annoncée par BC Hydro et BC Mining Research Ltd. pour un audit de référence pour tous les carburants. Ce programme vise à mesurer la consommation d'énergie par tous les volets de l'exploitation d'une mine. En décomposant l'exploitation en une analyse détaillée, les secteurs à améliorer peuvent être cernés et rectifiés. Lorsque les coûts historiques sont comparés aux coûts dans l'année courante et les années futures, le progrès peut faire l'objet d'un suivi afin de démontrer un bon suivi de gestion et de gestion des coûts.

Klas Bockasten est un des chefs des services de gestion de l'énergie chez Golder Associates. Il a géré plusieurs projets industriels de l'étude préliminaire à la conception détaillée et la construction, jusqu'à la mise en service de projets énergétiques dans les secteurs miniers et manufacturiers.
Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF