déc '12/jan '13

Voir en grand

La section de Montréal de l’ICM rejoint le fonds commun de la FCMM

Par Dinah Zeldin

De gauche à droite : Martin Poirier, Mackenzie Watson, Ian Turner, Jean Vavrek, Serge Major, René Dufour et Hani Mitri


Montréal est la première section de l’ICM à avoir offert des fonds en contribution au fonds commun de la Fondation canadienne des mines et de la métallurgie (FCMM) destiné aux sociétés et sections de l’ICM qui désirent investir dans des programmes de soutien à la formation dans le domaine des mines et de la métallurgie. Le 23 octobre, la section de Montréal a transféré 100 000 $ à la FCMM pour créer un fonds durable de bourses d’études. Les intérêts provenant de cette contribution produiront deux bourses annuelles de 1 750 $ destinées aux étudiants de deuxième année des programmes de génie minier et de géologie au Québec.

« Depuis nos tout débuts, notre mission consiste à aider les ­personnes qui désirent effectuer leurs études dans le secteur minier, » souligne Ian Turner, trésorier de la section. « C’était la meilleure façon de créer un fonds de bourses d’études à la fois durable et compatible avec notre mandat. »

Cette décision offre plusieurs avantages à la section de Montréal. L’ICM, qui est enregistrée en tant qu’organisation sans but lucratif, ne peut ni accumuler des fonds ni émettre de reçus d’impôt en échange de dons. La FCMM, créée par des membres de l’ICM en 1972 pour aider aux études et promouvoir l’industrie minière, est un organisme de charité enregistré qui peut récolter des dons et émettre des reçus d’impôt à ses donateurs. Le fonds commun de la FCMM offre aussi un taux de rendement garanti, et la fondation se chargera de préparer tous les formulaires nécessaires à la gestion des fonds communs, comme le formulaire T4A.

« C’est une manière simple et efficace de diversifier nos programmes de bourses, » précise M. Turner. « Nous sommes très impressionnés par la façon dont la FCMM gère les fonds. » Si la FCMM s’occupe de la gestion de l’argent, le comité de sélection des récipiendaires des bourses est composé de représentants de la section de Montréal de l’ICM.

La FCMM acceptera et gérera les fonds donnés par toute section ou société de l’ICM, dans la mesure où ceux-ci sont utilisés dans le respect de la mission de promotion de l’industrie et d’aide aux études de la fondation. Les fonds peuvent être destinés à des programmes comme des bourses ou un soutien financier aux étudiants qui désirent participer à des événements de l’industrie.

« La manière dont les fonds seront utilisés est décidée par leur propriétaire, » explique Glenn Clark, président de la FCMM. « Les programmes choisis seront promus avec ceux qui sont déjà en place. Cette visibilité supplémentaire sera bénéfique pour les programmes comme pour l’industrie minière en général. »

Deux des sociétés techniques de l’ICM, la société Canadian Mineral Processors et la société Metallurgy and Materials, ont déjà offert une contribution au fonds de la FCMM.

« Nous espérons voir le fonds commun s’étendre à tout le Canada, » souligne M. Turner. « Nous recommandons à toutes les sections de participer dans la mesure de leurs moyens. Cela aidera à assurer la durabilité des programmes de bourses qui s’épuiseraient autrement. »

Pour en savoir plus sur le fonds commun, vous pouvez écrire à Serge Major, directeur des finances et de l’administration de l’ICM, à l’adresse smajor@cim.org.

Traduit par SDL

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF