août 2012

Bienvenue au pays des gros jouets

Minexpo 2012 présentera les points forts du secteur

Par Eavan Moore

Depuis le dernier salon Minexpo en 2008, une crise bancaire a déferlé sur le monde, des gouvernements se sont effondrés et des bourses de marchandises ont dansé la Tarentelle. Pourtant, lors de leur visite à Minexpo 2012 en septembre prochain à Las Vegas, bon nombre des fournisseurs et des clients internationaux du secteur minier espéreront que les choses soient comme il y a quatre ans.

La bourse s'est effondrée juste à la fin de la Minexpo 2008, se souvient Ulf Linder, responsable des communications d'Atlas Copco. « Le marché était à son apogée au début du salon, raconte-t-il, la situation s'est retournée en un ou deux jours.

Avec l'évaporation de capital qui a suivi, les ventes d'équipement minier ont chuté, ajoute Mark Sprouls, porte-parole de Caterpillar. Pourtant l'urbanisation constante des économies émergentes a permis à Caterpillar de se remettre rapidement. « La situation de 2012 est favorable; exactement comme c'était le cas avant Minexpo 2008 », décrit M. Sprouls. L'acquisition de Bucyrus International par Caterpillar dans ce contexte de récession lui a fourni « la plus large gamme disponible d'équipement minier et de manutention de matériaux », notamment de l'équipement d'extraction souterraine de charbon de marque Cat, qui sera exposé en septembre.

Katrina Maheu, directrice du marketing chez Dumas Contracting, indique que son entreprise a également étendu ses services miniers pendant la récession. Avec des prix de l'or vertigineux, Dumas s'est étendu hors de son siège ontarien en développant ses activités en Amérique latine et en Afrique de l'ouest. L'expansion de la demande chinoise en matières premières a également permis à Dumas de forger une nouvelle alliance avec l'entrepreneur chinois JCHX Mining.

Du fait de sa nouvelle envergure internationale, Dumas a décidé d'exposer pour la première fois à Minexpo cette année. Mme Maheu explique qu'une demande croissante en normes de sécurité élevées transforme des entreprises comme la sienne en actifs précieux; JCHX a été attiré par Dumas en partie grâce à son historique de sécurité. « Des pays comme le Canada respectent des normes extrêmement élevées en matière de sécurité et de techniques de production, a-t-elle fait remarquer, et je pense qu'il est fréquent de s'interroger sur la manière de transférer cette expertise à d'autres pays ».

Derek Lawrence, responsable des ventes et des estimations à B.I.D. Canada, producteur d'équipement de manutention en vrac basé au Nouveau-Brunswick, fera également son premier déplacement à Minexpo cette année. Il explique que les coûts élevés des transports domestiques rendent une exposition internationale particulièrement intéressante. « Le transport routier de l'équipement au Canada est coûteux et est un facteur limitant pour nos activités, signale-t-il. Expédier nos produits en conteneur par voie maritime partout dans le monde est moins coûteux que d'envoyer un seul chargement de camion du Nouveau-Brunswick jusqu'en Saskatchewan. Mon intérêt est par conséquent d'accroître notre profil auprès des entreprises de consultation en ingénierie et des sociétés minières qui développent et exploitent des mines et des infrastructures associées en Amérique du Nord et au-delà ».

La fortune semble sourire aux exportateurs canadiens. Un rapport généré en juin par le Conference Board du Canada prévoit une forte rentabilité pour les secteurs canadiens servant l'industrie minière et souligne les exportations de machines aux États-Unis.

Chez Atlas Copco, M. Linder attend avec impatience de voir ce qui se passera cette année. « Nous détectons des signes de ralentissement, avoue-t-il, mais ce qui se passera est difficile à prévoir. En matière de gamme de produits, nous sommes désormais plus robustes : nous avons augmenté notre espace d'exposition de 30 % et présenterons de nouveaux produits ».

Atlas Copco, tout comme Caterpillar et d'autres fournisseurs, collabore avec ses clients pour développer de nouvelles fonctionnalités. Les plus récentes machines intégreront davantage de capacités minières automatisées et à distance. Les visiteurs pourront découvrir nos technologies permettant de gérer les pénuries de main-d'œuvre, les conditions extrêmes et les préoccupations en matière de sécurité.

Après plus de quatre années de recherche et de développement, les fournisseurs montrent qu'ils ont répondu à la demande de solutions de meilleure qualité et de plus grande envergure aux problèmes à long terme.

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF