août 2012

Étoile montante pour les jeux du Canada

Le récipiendaire de la bourse d’études d’ingénierie McIntosh veut devenir un leader dans le domaine des mines

Par Dan Plouffe

Pour le récipiendaire de la bourse d'ingénierie McIntosh, Matt Botnick, poursuivre une carrière dans le secteur minier est synonyme de variétés; la variété des sujets qu'il étudie en tant qu'étudiant de troisième année à l'Université Queen’s, la diversité des produits générés par le secteur, la multitude d'emplois disponibles dans toutes sortes de lieux et le potentiel d'une carrière ayant une vaste influence.

Né à Markham en Ontario, Matt a d'abord choisi l'Université Queen’s en pensant devenir ingénieur civil, mais des cours de sciences de la terre et de géologie ont dirigé son attention vers le secteur minier; un discours d'un diplômé de Queen’s l'a conforté dans cette décision.

« Il disait en fait que 'Tous les autres ingénieurs travaillent avec des ingénieurs des mines', se souvient Matt en riant. Il avait également ajouté ‘La Chine fournit plus d'étudiants de doctorat qu'il n'y a d'étudiants au Canada, mais l'ingénierie des mines est en quelque sorte pour l'instant le point fort du Canada'. »

Le large éventail d'emplois disponibles a été un autre facteur d'attrait vers le secteur minier, ajoute Matt, énumérant de nombreux domaines d'intérêt pour un potentiel futur emploi : ressources planétaires, exploitation minière spatiale et conception de mines. Poursuivre ses études pour s'impliquer dans les aspects commerciaux du secteur a également attisé son intérêt.

Les diverses occasions offertes dans le secteur minier sont également un grande facteur d'intérêt, explique-t-il, tout comme faire partie d'un secteur qui joue un rôle majeur au Canada.

« Nous sommes une économie de ressources naturelles. C'est un des moteurs du pays. C'est vraiment la base de notre économie et je ne nous vois pas, en tant que pays, changer d'orientation de si tôt, souligne-t-il. Il est difficile de penser à un produit qui ne contient pas un élément provenant du sol. C'est nécessairement un attrait. Vous pouvez alors être fier de voir quelque chose dans votre quotidien que vous avez contribué à extraire. »

La possibilité de travailler à l'étranger ou dans des régions reculées attire également Matt, qui se rend dans le Nevada en septembre pour visiter des sites miniers avec sa classe, puis ira étudier en Australie dans le cadre d'un programme d'échange.

Un domaine que le secteur devrait mieux gérer, selon Matt, est ses relations avec la communauté. « Des histoires de sites miniers étrangers ayant connu des cas d'empoisonnement au mercure et de gens de la région attaquant des convois de l'entreprise, sont la preuve de problèmes, mentionne-t-il.

Je pense que le secteur minier doit contribuer au sort de la communauté locale lorsqu'il en tire profit économiquement. Des progrès sont faits dans ce sens, mais c'est toujours un défi. »

Dénichez une bourses d’études.

Le soutien de M4M permet de fournir des installations d'imagerie à un hôpital pour enfants en Colombie-Britannique

 

Mining for Miracles (M4M), la campagne de collecte de fonds de la communauté minière, qui a recueilli plus de 20 millions de dollars pour la fondation de l'hôpital pour enfants de Colombie-Britannique au cours des 22 dernières années, a récemment commémoré le lancement officiel d'une installation d'imagerie pour les enfants et les familles dans l'hôpital. Des 12 millions de dollars investis dans l'installation, 1,3 million provenaient de la campagne M4M. L'installation d'imagerie comprend un scanner sophistiqué d'imagerie par résonance magnétique (IRM) d3-Tesla qui aidera les neuroscientifiques à mieux comprendre la manière dont les désordres cérébraux influent sur les enfants ainsi que la manière dont se développent les cerveaux des enfants. D'autres domaines de la santé des enfants bénéficieront également de cet outil novateur. « Soutenir des chercheurs, des physiciens et du personnel de la santé d'envergure internationale avec une technologie d'avant-garde afin d'améliorer les diagnostiques et les soins des enfants est un privilège pour la campagne Mining for Miracles et pour le secteur minier de la Colombie-Britannique », commente Colin Jourdie, co-président de M4M 2012. M. Bruce Bjornson, clinicien spécialiste et responsable du groupe de recherche en neurosciences du développement et en santé des enfants de l'institut de recherche sur les enfants et la famille, explique que cette installation est une ressource importante : « Elle attirera les nouvelles découvertes qui amélioreront la santé des bébés et des enfants en Colombie-Britannique et au-delà. » La communauté minière soutient chaque année l'amélioration des soins de santé des enfants de Colombie-Britannique. Pour plus d'information, consultez le site www.miningformiracles.ca

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF