mai 2011

Parlons en

Un engagement humain: Le développement durable guide les actions quotidiennes de SEMAFO

Par Christelle Masson

Journée où les clés de la savonnerie ont été remises par la directrice générale de Fondation SEMAFO et le directeur national de SEMAFO Burkina Fas | Crédit : Fondation SEMAFO


SEMAFO est une société minière canadienne menant des activités de production et d’exploration aurifères en Afrique occidentale. La compagnie démontre chaque année sa capacité à respecter ses engagements, en atteignant ou en dépassant ses objectifs. Elle s’est engagée à agir consciencieusement afin de devenir un acteur de premier plan dans les pays où elle exerce ses activités.

SEMAFO possède trois mines en Afrique : Mana au Burkina Faso, Samira Hill au Niger et Kiniero en Guinée. Nos activités d’exploration s’étendent sur 5 000 kilomètres carrés et, en 2010, notre production aurifère a atteint 261 100 onces. Au-delà de nos activités minières, nous contribuons à l’amélioration de la qualité de vie et au développement des communautés qui nous accueillent; cela fait partie intégrante de notre démarche de développement durable. C’est ainsi que, par des politiques et des programmes éthiques en matière de santé, d’éducation, de développement social et d’environnement, SEMAFO a cultivé au fil des ans un savoir-faire reconnu. Nous travaillons de concert avec nos parties prenantes : les gens, les communautés, les différentes autorités, etc. L’engagement de la compagnie envers le développement durable est un cheminement, une démarche à long terme qui guide nos actions quotidiennes, moyennant constance, rigueur et échanges avec nos partenaires, et ce, dans un esprit d’amélioration continue.

La plus grande initiative de notre compagnie envers les communautés a été la création, en 2008, de Fondation SEMAFO, concrétisant ainsi les pratiques responsables de SEMAFO. La fondation a développé une expertise en matière humanitaire et a mis sur pieds de nombreux projets créateurs de valeur. Chaque année, jusqu’à 2 pour cent des bénéfices nets de la compagnie sont versés à la fondation au bénéfice des communautés vivant à proximité de nos activités minières.

L’éducation, la santé et l’agriculture constituent la pierre angulaire de la fondation, contribuant ainsi à une meilleure qualité de vie pour les communautés desservies. Dans une perspective d’autonomie, les projets de Fondation SEMAFO sont élaborés conjointement avec les communautés. La fondation a connu une croissance exponentielle et jouit à l’heure actuelle d’une réputation et d’une visibilité hors du commun. En plus de la distribution de dons et de matériel, ces projets incluent la construction d’écoles, de cliniques médicales, de puits, la mise en place de cantines scolaires, le soutien à la formation des adultes ainsi que le démarrage de projets générateurs de revenus, tels que l’exportation des produits de karité, de sésame et de paprika. En sa première année de production, le projet Sésame a généré 150 000 $ de revenus pour la communauté.

En 2010, la fondation a appuyé le développement du secteur du karité, qui regroupe huit coopératives au Burkina Faso. Cette intervention vise à augmenter les exportations burkinabè de produits de karité par l’entremise d’activités de renforcement de la compétitivité et d’accès au marché. Ainsi, les représentants du secteur ont reçu une formation sur les exigences de la distribution des produits à base de karité à travers le monde. Ils ont également rencontré des distributeurs à Montréal, à Toronto et à New York. La fondation a aussi offert son soutien technique et financier pour la construction d’une savonnerie afin de faciliter et d’augmenter la capacité de production destinée à l’exportation.

Une autre initiative de SEMAFO a été la création de SEMAFO Énergie en 2008. Ainsi, SEMAFO s’associe aux priorités africaines visant à réduire la carence énergétique. SEMAFO Énergie a piloté des études de préfaisabilité dans les trois pays et œuvre à la mise en place d’un consortium pour la réalisation de plusieurs projets, dont la

construction d’une centrale solaire de 20 mégawatts, en partenariat avec le gouvernement burkinabé. L’alternative solaire offre un potentiel attrayant et actuellement sous-exploité sur le continent africain. Riche de soleil, le continent africain utilise rarement l’alternative solaire puisque les coûts de cette technologie sont encore très élevés. Espérant faire mentir ce paradoxe, ce projet d’énergie renouvelable s’intègre parfaitement dans le contexte international qui encourage des projets de développement durable.


Christelle Masson, MBA et spécialiste en développement durable,  gère l’évolution et la communication du plan d’action de développement durable de SEMAFO, tout en rendant compte du cheminement concret de l’organisation en cette matière.

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF