juin/juillet 2011

Mot du président

L' aventure se poursuit

Par Chuck Edwards

Chuck Edwards
Je reviens tout juste du Congrès et Salon commercial de l’ICM de Montréal. Nous devons tous une fière chandelle et de sincères félicitations à Martin Poirier ainsi qu’aux membres dévoués du comité organisateur qu’il préside, à tous les présidents et conférenciers de séances plénières, aux nombreuses entreprises participantes et aux délégués, et enfin au fidèle personnel de bureau de l’ICM. C’est à chacun d’entre eux que nous devons la tenue de cet événement remarquable. La plupart des participants n’ont pas idée de l’intensité ni de la quantité des efforts nécessaires à l’organisation d’un congrès aussi impeccable que celui de Montréal 2011. Ce n’est pas le fruit du hasard. Voilà pourquoi nous devrions tous prendre le temps d’apprécier la persévérance et le professionnalisme de ces gens, qui rendent la participation à ces événements aussi simple et agréable.

Le nombre de participants a atteint un niveau record, soit 1 523 délégués. Impressionnant. Cependant, ce que j’ai trouvé le plus impressionnant, c’était l’ambiance résolument optimiste du congrès. Cela augure bien pour l’avenir de l’ICM.

En revanche, la pénurie de personnes motivées et compétentes dans notre industrie constitue un défi de taille. Cela a un incidence sur tous les aspects de l’industrie des mines, des minéraux, des métaux et des matériaux servie par l’ICM – y compris les milieux universitaire, de l’ingénierie et de la construction, de l’exploitation et de la finance. C’est une préoccupation non seulement pour ceux d’entre nous qui travaillent pour l’industrie, mais aussi pour la société dans son ensemble, parce que nos produits sont, et ont toujours été, la fondation même de notre civilisation, ceux-ci contribuant à loger, à nourrir, à vêtir, à chauffer, à mouvoir et à fournir de l’énergie à l’humanité.

Depuis plus de six ans, l’ICM s’est penché sur cet enjeu par l’intermédiaire de M4S, notre salon éducatif sur les mines, les minéraux, les métaux et les matériaux pour la société. L’ICM ajoute deux nouvelles initiatives à cet effort. Nous avons lancé une vaste offensive en vue de promouvoir les associations étudiantes affiliées à l’ICM dans tous les collèges et universités partout au Canada qui dispensent les compétences et les connaissances dont notre industrie a besoin. Nous mettons en œuvre le programme de perfectionnement du leadership de l’ICM pour nous assurer que notre industrie est synonyme d’excellence en leadership, mais aussi d’excellence technique.

Je suis très fier d’entreprendre mon mandat à titre de président de l’ICM et enthousiaste face à l’avenir qui s’annonce pour l’ICM. Les organisations les plus dynamiques commencent par imaginer l’avenir qu’elles souhaitent, puis prennent les moyens pour y parvenir. J’espère que vous prendrez part à l’aventure de l’ICM et partagerez notre avenir.

Chuck Edwards, Président de l’ICM

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF