sept/oct 2010

Parlons en

Le 3e Symposium sur le minerai de fer de Montréal arrive à grand pas

Par Serge Perreault

La croissance ininterrompue des années 2003 à 2008, alimentée principalement par la croissance économique phénoménale de la Chine, a été suivie d’un ralentissement économique et d’une forte diminution des prix du minerai de fer. Après l’échec en 2009 des négociations annuelles visant à établir les prix du minerai de fer entre les trois grands producteurs et les aciéristes, l’année 2010 représente le début d’une nouvelle ère avec le prix du minerai de fer négocié sur une base trimestrielle.

Après 30 années marquées par des fermetures de mines de minerai de fer en Amérique du Nord et dans le nord de l’Europe, le Québec a vu l’ouverture d’une nouvelle mine (Lac Bloom par Consolidated Thompson Iron Mines) et la Suède s’apprête à ouvrir une nouvelle mine. Plusieurs projets miniers sont aussi en développement en Afrique de l’Ouest, en Australie, au Brésil et en Inde afin de satisfaire l’appétit des aciéristes chinois.

L’ICM est fière d’accueillir le 3e Symposium sur le minerai de fer. Ce symposium est une partie intégrante du Congrès et Salon commercial de l’ICM 2011.

Sous la présidence d’honneur de M. Yves Harvey, directeur général de COREM, ce symposium représente un forum de discussion pour les professionnels des compagnies privées et publiques, du gouvernement, du milieu universitaire et des institutions de recherche. Il représente une unique opportunité de développer un réseau de contacts, de discuter des enjeux cruciaux et d’obtenir des conseils techniques.

Le programme technique couvrira tous les aspects du minerai de fer : l’exploration, la mise en valeur, l’exploitation, la concentration, le bouletage et finalement l’application des meilleures pratiques en santé et sécurité et en développement durable. Les grands thèmes élaborés seront :

1. Les ressources en minerai de fer : disponibilité et projets en développement

Des conférenciers provenant des milieux gouvernementaux et de l’industrie dresseront un portrait des ressources mondiales de minerai de fer disponibles maintenant et dans un futur rapproché. Plusieurs petites sociétés minières explorent et développent des ressources découvertes voilà près de six décennies au Canada ou récemment découvertes à l’étranger. Certains de ces projets sont à l’étape de mise en valeur et représentent d’importantes ressources futures pour les aciéristes.

2. Les opérations minières

Les compagnies de minerai de fer sont confrontées à des défis quotidiens. Dans notre environnement économique mondial très compétitif, les minières canadiennes doivent abaisser leurs coûts de production le plus possible, miser sur le développement et optimiser leurs pratiques minières, en plus d’assurer un environnement sécuritaire à leurs employés. Cette session traitera des opérations minières à ciel ouvert gigantesques, de l’optimisation des pratiques minières et des meilleures pratiques en santé et sécurité.

3. La concentration et le bouletage

Plusieurs concentrateurs sont au stage de démarrage ou agrandiront au cours des prochaines années. Les procédés utilisés ont fondamentalement peu changé mais le choix d’équipements s’est multiplié. Dans un marché fortement compétitif, les producteurs, les compagnies d’ingénierie, les fournisseurs, les centres de recherche et les universités travaillent tous à optimiser le procédé et réduire les coûts. La quantité d’énergie thermique nécessaire au bouletage est un élément clé de l’amélioration de ce procédé. L’amélioration de la qualité des boulettes cuites, un meilleur contrôle de la production et la recherche de procédés de cuisson nécessitant moins d’énergie demeureront pour plusieurs années encore parmi les grands défis de cette industrie.

4. La session plénière – Le nouvel accord sur les prix du minerai de fer : quels seront les impacts sur les producteurs de fer ?

Un panel exceptionnel d’experts formé de producteurs et d’aciéristes locaux et internationaux dirigera de vives discussions sur les thèmes suivants :

  • Quel impact auront les nouveaux joueurs?
  • Auront-ils un impact sur le nouvel accord intervenu concernant les prix du minerai de fer?
  • Finalement, qui bénéficiera le plus de l’abandon des contrats annuels après 4 décennies d’une telle pratique?

Un déjeuner clôturera le symposium; un conférencier invité fera le point sur les perspectives d’avenir du marché du minerai de fer et des défis concernant la concentration et le bouletage. Ce déjeuner sera suivi de quatre conférences traitant des opérations minières, des développements à venir et des meilleures pratiques en développement durable. Nous vous attendons en grand nombre.


Serge Perreault
Serge Perreault est géologue senior à la SOQUEM Inc., co-fondateur du symposium sur le minerai de fer avec Guy Saucier du Groupe Roche ltée, et vice-président sortant du district 2 de l’ICM.


Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF