novembre 2009

L'Expérience est la clé de la croissance dans le Nord de l'Ontario

. Par R. Bergen

Un ouvrier sécurise le toit avec un grillage.

Le nickel : nous en avons tous dans nos poches, il fait marcher les jouets et siège à notre table. Il est indispensable dans l’industrie car il durcit l’acier et le protège contre les éléments. Il est heureux que le nickel résiste bien aux difficultés, météoriques et financières, car la valeur du minerai est « en pleine tempête. » Après une hausse à plus de 20 $/lb en 2007, le prix du métal a chuté pour atteindre un creux de 4 $/lb. Les marchés serrés du crédit, les conflits de travail, les coûts accrus de production, la faible demande et l’abondance de l’offre ont contribué à la tempête.

Les gisements ont permis l’établissement de nombreuses communautés dans le Nord de l’Ontario. Les défis de creuser des puits toujours plus profonds et de rendre les usines plus efficaces ont conduit à une infrastructure d’expertise reconnue à travers le monde.

Dick DeStefano, directeur exécutif de la Sudbury Area Mining Supply and Service Association, est convaincu que la Ceinture de Nickel pourrait devenir la « Silicon Valley » de l’exploitation minière. Ce mouvement est déjà enclenché. « Nous voyons beaucoup d’applications diversifiées de logiciels miniers en raison de la recherche et des partenariats entre les universités et les collèges et le secteur privé. »

M. DeStefano estime que le Nord de l’Ontario a environ 500 entreprises desservant l’industrie minière et il croit qu’elles pourraient être plus agressives. « Nous essayons de faire comprendre aux gens que ces 500 compagnies constituent une masse critique. Ajoutez 11 instituts de recherche de niveau universitaire et la présence de nos compagnies dans 48 pays, vous conclurez que c’est énorme. »

Un aperçu de l’ampleur sera dévoilé lorsque la Ontario North Economic Development Corporation terminera son étude des biens et services disponibles. En attendant, M. DeStefano veut élargir la portée des fournisseurs de biens et de services dans la région en invitant des conférenciers à partager les nouvelles de projets à travers le monde. « Nous avons invité PotashCorp il y a un an et demi et, depuis ce temps, 17 de nos compagnies travaillent pour eux. »

Tenir bon

Gerry Bilodeau, vice-président aux opérations, First Nickel Inc. : « Nous avons décidé d’arrêter l’exploitation à la mine Lockerby en octobre 2008 en raison du mauvais climat économique et des prix extrêmement bas des métaux. Les travaux d’ingénierie continuent à la mine et, avec un financement et des bons prix, nous la développerons en profondeur pour produire environ 280 000 tonnes par année durant plus de cinq ans. »

« Jusqu’à cet été, la stratégie était de survivre », dit David Constable, vice-président aux relations avec les investisseurs, FNX Mining. « Les compagnies devaient épargner le comptant; pour nous cela a signifié la mise à pied de près de la moitié des travailleurs. » L’aspect unique de la géologie a cependant permis à la compagnie de garder un certain momentum. « À Sudbury, nous avons l’avantage d’avoir des gisements distincts de cuivre, de nickel, de cobalt et de métaux précieux?», explique M. Constable. « Dans une de nos mines souterraines, nous pouvions aller à droite extraire du nickel ou aller à gauche extraire du cuivre et des métaux précieux, nous avons choisi la gauche. »

« Au cours de l’été dernier, la compagnie a examiné sa stratégie de croissance », poursuit M. Constable. « Nous avons levé 144 M$ en septembre pour profiter des occasions qui surviennent souvent en temps difficiles. Cependant, à court terme, nous avions décidé de ne pas repartir la production de nickel primaire avant de voir des signes très clairs d’une reprise des marchés. Nous ne percevons pas cette reprise, nous ne voyons pas une production accrue d’acier inoxydable ni une augmentation de la demande de la Chine. La Bourse des métaux de Londres a des inventaires de 120 000 tonnes métriques de nickel. » Les prix récents d’environ huit dollars la livre de nickel n’inspirent pas confiance.

Page 1 de 2 Suivant
Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF