février 2009

Assurer l’avenir de l’industrie minière à Thetford Mines

Forte de son histoire, la continuité de la section locale de l'ICM est assurée par la collaboration

Par P. Laroche

 

Boursiers 2009 avec les membres de l'exécutif


En 1878, une première entreprise minière commençait l’extraction de l’amiante chrysotile dans la région de Thetford Mines, une municipalité située à 100 km au sud-ouest de la ville de Québec. Thetford Mines abrite donc un des plus anciens camps miniers au Canada. À son apogée, une dizaine de mines souterraines et à ciel ouvert étaient en opération. Deux mines de chrysotile sont encore en exploitation à Thetford Mines et à Asbestos.

La Section Thetford Mines de l’ICM aurait été fondée vers 1902. En juin 1979, notre Section organisait la 3e Conférence des Opérateurs d’exploitations à ciel ouvert et en août 1988 la 6e Réunion du District no 2 de l’ICM. Les surplus financiers de ces deux activités ont servi à créer un fonds dédié à l’octroi de bourses d’études à des étudiants de niveau collégial et universitaire dans les domaines des mines, de la géologie et de la métallurgie.

Nous avons la chance à Thetford Mines d’avoir sur place, une institution d’éducation de niveau collégial : le Cégep de Thetford. Ce collège abrite un département de technologie minérale qui forme des techniciens en géologie, en exploitation minière et en minéralurgie. Le Cégep dispose aussi d’un centre collégial de transfert technologique (CCTT) appelé Centre de Technologie Minérale et de Plasturgie (CTMP). Ce centre de recherche fournit aussi des services techniques à l’industrie minière et aux entreprises du domaine des plastiques. Ces institutions jouent un rôle dans la promotion de l’industrie minière dans notre région.

En plus de mettre en réseau les ingénieurs et techniciens du secteur minier local, notre organisme rassemble les étudiants et enseignants du secteur minéral, des industriels, des fournisseurs, des équipementiers, des prospecteurs et autres intervenants du milieu.

Depuis plus de vingt ans, les villes de Thetford Mines et d’Asbestos ont amorcé leur diversification économique pour contrer le déclin de l’activité minière. À Thetford Mines, des entreprises œuvrant en plasturgie, métallurgie, construction mécanique, fabrication d’équipement, transformation du bois et des minéraux, etc., ont pris le relais du secteur minier.

Pour assurer la pérennité de notre section de l’ICM, il nous faut collaborer étroitement avec tous les organi­smes apparentés, comme le Cégep, le CTMP et le Musée minéralogique et minier en plus de nos partenaires traditionnels que sont nos entreprises minières, les fournisseurs miniers et les industries de la transformation des minéraux.

L’organisation d’activités pertinentes pour notre centaine de membres compte tenu de la diversité de leurs intérêts constitue un défi d’autant plus que plusieurs de nos concitoyens sont sollicités ou impliqués dans de multiples organismes locaux. Le vieillissement de nos membres constitue un autre défi pour la relève des officiers de la Section.

En 2008, nous avons organisé un tournoi de curling et un tournoi de golf. Nous avons aussi organisé 4 conférences techniques dont la participation a varié de 40 à 50 membres. Depuis environ deux ans nous publicisons nos activités par des communiqués de presse dans nos médias locaux et régionaux ainsi que dans le CIM Magazine. Cette initiative a un impact positif sur la participation de nos membres et l’attraction de nouveaux membres.

La barrière linguistique constitue un défi important : tous nos conférenciers doivent s’exprimer en français devant nos membres francophones à 99 %. Des conférenciers de Polycor, du Cégep, de Royal Nickel et des Mines Opinaca (Goldcorp) ont su captiver leur auditoire dans la langue de Molière.

Nous croyons fermement à l’importance de maintenir active notre Section de l’ICM. Le secteur des mines et de la métallurgie est important pour notre économie locale et nationale.

Je tiens à remercier mes collègues MM François Jacques, Richard Rodrigue, et Thomas Coleman, du comité exécutif de la section de Thetford Mines, ainsi que Mme Jocelyne Vallée de LAB Chrysotile, pour leur appui et engagement continu.

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF