août 2009

Mot du président

L’avenir est entre vos mains

Par M. J. Allan

Au cours des quelques dernières années nous avons beaucoup lu et entendu concernant le manque anticipé de personnel pour l’industrie minière canadienne. Ce déficit a été largement attribué à la fois à la grande demande pour des produits de base et au vieillissement de la population. Cependant, bien que la récession actuelle puisse avoir diminué temporairement la demande pour des ressources humaines dans de nombreux secteurs, l’évolution des effectifs dans notre industrie (et à l’ICM) n’a pas changé. Les prochaines années nous amèneront encore le défi de trouver du personnel alors que les baby-boomers prennent leur retraite. Il est aussi bon de se rappeler que lorsqu’arrivera la phase économique ascendante prédite, nous serons de nouveau en compétition avec les autres industries qui s’alimenteront dans le même bassin que nous, un bassin qui diminue de jour en jour.

L’attraction, la rétention et le développement de notre main-d’oeuvre ont toujours constitué des enjeux importants confrontant les compagnies minières qui veulent demeurer durables. De nombreuses compagnies ont développé des programmes spécifiques pour traiter de cette situation dont des programmes de formation d’ingénieurs et de développement du leadership en plus de formation dans des métiers spécifiques et d’apprentissages. La présente édition du CIM Magazine met l’accent sur quelques-unes des meilleures pratiques utilisées dans l’industrie. Du Programme de formation de dirigeants autochtones des mines d’or Diavik au système de prévisions des besoins du marché du travail du RHiM, vous pourrez lire comment les organismes investissent dans notre actif le plus important — nos gens.

Que pouvons-nous faire en tant que membres de l’ICM pour aider à résoudre cette question des ressources humaines? À mesure que certains d’entre nous entrons dans la seconde moitié de notre carrière, nous avons l’obli-gation de partager nos expériences et de servir de mentors à la prochaine génération de jeunes professionnels alors qu’ils entament leur cheminement de carrière. L’industrie minière perdra beaucoup de savoir-faire dans les prochaines années et il est le devoir des membres « plus expérimentés » de transmettre cette expertise. Grâce à ses réseaux extensifs et actifs, l’ICM peut fournir les moyens et le contexte pour ce faire : par ses congrès, ses rencontres et le CIM Magazine (maintenant disponible en ligne). Je vous encourage, vous et chaque membre de l’ICM, à inviter un jeune collègue à la prochaine rencontre à laquelle vous assisterez. Mieux encore, invitez-le à se joindre à l’ICM s’il n’est pas déjà membre. L’avenir même de notre industrie en dépend!


Michael J. Allan, Président de l’ICM

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF