mars/avril 2008

Parlons-en

SOREDEM : Concerter la recherche pour développer de nouvelles technologies dans les mines souterraines

Par A. Lavoie

La Société de recherche et de développement minier, SOREDEM, a été mise sur pied par l’Association minière du Québec en 1992. Sa mission est de concerter les travaux de recherche afin de développer de nouvelles technologies pour l’exploitation minière souterraine. SOREDEM rassemble aussi les fonds nécessaires à la réalisation de ses projets de recherche. Les membres de SOREDEM sont des producteurs miniers, des centres de recherche, des manufacturiers d’équipements et des organismes gouvernementaux; M. Alain Grenier, de Gestion IAMGOLD — Mine Mouska, en est le président. Les projets de recherche sous sa responsabilité représentent depuis cinq ans des investissements annuels de plus de 1,5 million de dollars.

Projets

En collaboration avec ses partenaires (Agnico-Eagle, Développement Économique Canada, Hydro-Québec, LMSM-CANMET), SOREDEM a développé un système intégré pour mesurer la qualité des câbles de treuils. Le système permet de suivre en continu et à pleine vitesse l’évolution de l’état du câble. Ce suivi permet d’optimiser l’utili­sation du système de hissage et il répond aux exigences élevées en matière de sécurité. Une plate-forme de forage adaptée à une méthode de minage par longue tranche dans des chantiers inclinés entre 20 et 50 degrés a aussi été développée. Ce système permet de mécaniser le minage et il réduit les efforts physiques requis.

Instrumentation GDD, un membre actif de SOREDEM, a développé, avec les LMSM-CANMET, une sonde photonique qui permet la reconnaissance des minéraux dans les trous de forage. Cet instrument innovateur permet de mieux définir les limites du minerai et de réduire la dilution.

SOREDEM et ses partenaires (LMSM-CANMET, Université de Sherbrooke – GAUS, Partsheadquarters, IRSST, Développement Économique Canada, MDEIE), ont développé une poignée antivibratile pour foreuse pneumatique à béquille, réduisant d’environ 60 % les fréquences dommageables pour le système main-bras des opérateurs.

Projets en développement

SOREDEM pilote également plusieurs autres projets avec ses partenaires. L’un des projets, « Initiative sur la rupture du roc sans explosif », regroupe 10 partenaires (Agnico-Eagle, Areva, Barrick, Cameco, Gestion IAMGOLD, Rio Tinto, Vale Inco, LMSM-CANMET, Hydro-Québec et SOREDEM); il vise à augmenter la productivité et à améliorer la qualité du milieu de travail en implantant des technologies permettant de fracturer la roche sans l’utilisation d’explosifs.

Un autre projet en préparation, qui fait suite au projet de poignée antivibratile, consiste à évaluer les niveaux de vibration de divers équipements miniers et leur impact sur les individus. Les partenaires principaux de ce projet sont les LMSM-CANMET et l’IRSST.

Bourse d’études supérieures

SOREDEM administre la Bourse d’études supérieures pour la recherche de la Fondation Claude-Drouin. Cette bourse annuelle de 4000 dollars est réservée aux étudiants et aux étudiantes des 2e et 3e cycles inscrits à temps complet dans un établissement d’enseignement universitaire canadien. Le projet de recherche doit s’inscrire dans un domaine de recherche visé par SOREDEM et doit être réalisé en collaboration avec une compagnie minière ayant des intérêts et/ou des activités dans la province de Québec.


André Lavoie est directeur – communications et relations publiques, Association minière du Québec

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF