juin/juillet 2008

L'ICM reçoit le professeur Jean-François Dorion du Cégep de Thetford Mines

Par P. Laroche

 

De gauche à droite : Thomas Coleman, président ex-officio, Section Thetford Mines, Pierre Laroche, président, Section Thetford Mines, Jean-François Dorion, enseignant au Cégep de Thetford et conférencier, François Jacques, vice-président, Section Thetford Mines, Richard Rodrigue, secrétaire-trésorier, Section Thetford Mines


Le 13 mars dernier au Club Le Relais de Thetford Mines, une trentaine de membres de la section de Thetford Mines de l’ICM accueillaient M. Jean-François Dorion à titre de conférencier.  Monsieur Dorion est professeur au département de technologie minérale du Cégep de Thetford Mines et étudiant au doctorat à l’Université Laval.  Sa présentation s’intitulait «La corrosion des systèmes de soutènement souterrain».

Monsieur Dorion a étudié sur place l’impact de différents facteurs sur la corrosion des boulons d’ancrage et autres dispositifs d’acier servant à soutenir les massifs rocheux dans cinq mines souterraines au Québec.  Il s’agit des mines Niobec, Mouska, Géant Dormant, Doyon et Laronde, toutes situées en Abititi et au Saguenay.  Il a observé des taux de corrosion très élevés dans ces deux dernières mines de sulfures contenant des métaux de base (cuivre, zinc, etc.) et précieux (or, argent, etc.).

Les premières observations et conclusions de ses études se résument comme suit :

  • Les conditions (eau et air) sont très variables d’une mine à une autre et à l’intérieur de chaque mine;
  • L’humidité de l’air est en général très élevée dans les galeries, c’est-à-dire de 70 % à 100 %;
  • Les eaux souterraines peuvent être agressives en raison de la présence d’ions dissous;
  • Les eaux souterraines de certaines mines peuvent être acides (à cause de la présence des sulfures).

M. Dorion avait apporté des échantillons de grillage et de plaques très corrodés et certains après seulement quelques mois après avoir été installés!

Compte tenu des impacts économiques énormes de la corrosion des supports, des risques pour la sécurité des travailleurs, les études de M. Dorion seront des plus utiles pour améliorer la rentabilité économique et la sécurité de nos mines souterraines au Québec.

Rappelons que M. Dorion a été boursier de la Section de Thetford Mines de l’ICM comme étudiant à la maîtrise et comme étudiant au doctorat en génie minier à l’Université Laval de Québec.

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF