déc '08/jan '09

Un expert du cuivre à Québec

La Section de Québec de l'ICM apprend l'histoire récente de la fusion de cuivre d'un vétéran de l'industrie

Par M. Fortin

 

Deux étudiants organisateurs et membres de l'exécutif de la section étudiante de la Société de la métallurgie de l’ICM encadrent le conférencier Carlos Díaz; à gauche Keven Pelletier et à droite Geoffrey Barden


Le 6 octobre dernier, la section de Québec de l’ICM et la section étudiante de la Société de la métallurgie de l’ICM recevaient l’éminent conférencier Carlos Díaz, directeur du Centre for Chemical Process Metallurgy à l’Université de Toronto. Sa conférence intitulée L’évolution des pratiques de fonte du cuivre au cours des quatre dernières décennies a attiré 31 personnes à l’Université Laval dont dix étudiants en métallurgie. Cette conférence était une rétrospective des changements majeurs qui sont survenus dans la fonte du cuivre : le développement de procédés de fusion autogènes, les améliorations considérables des pratiques de conversion Peirce-Smith avec la commercialisation d’autres méthodes de conversion en continu, l’expansion et la modernisation conséquentes des fonderies. La présentation s’est terminée par un regard sur les tendances en recherche et développement dans la fonte du cuivre et les futurs progrès de la technologie de fonte du cuivre. Il nous a expliqué aussi l’influence du prix du pétrole, du prix du cuivre, et des règlements aux États-Unis en 1971, et de l’effort pour la réduction des pluies acides en 1994 dans l’évolution des techniques. La conférence était suivie d’un buffet léger, une commandite de Mines Agnico-Eagle Limitée, l’Association minière du Québec, COREM, Fasken Martineau, Gestion SODEMEX inc., Instrumentation GDD inc., Mines Virginia et Soutex inc.
Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF