août 2008

Nouveau Président élu 2008-2009

Par M. Eisner

Michael J. Allan, président élu de l’ICM pour 2008-2009, est né et a été élevé à Vancouver, en Colombie-Britannique; il a obtenu un baccalauréat (B.A.Sc.) en génie minéral de l’Université de la Colombie-Britannique en 1973.

Après avoir obtenu son diplôme, M. Allan a travaillé durant quatre ans comme métallurgiste et contremaître de quart à la mine Gibraltar. En 1977, il s’est joint à la Corporation Teck, travaillant durant trois ans aux mines Afton à Kamloops; il a ensuite été chef de l’usine de traitement Highmont, dans la vallée Highland, pour une période de quatre ans.

En 1984, il s’est joint à la firme Wright Engineers à Vancouver en tant que consultant en ingénierie, travaillant sur des projets au Chili, en Espagne et au Canada. Dix ans plus tard, il rejoignait H.A. Simons et aidait à fonder le Simons Mining Group (maintenant AMEC).

En 1998, M. Allan est retourné à la Corporation Teck pour travailler à la conception détaillée du projet Antamina au Pérou. Il a par la suite été promu vice-président de l’ingénierie en septembre 1999 et il continue à être responsable de l’ingénierie et des évaluations chez Teck Cominco.

M. Allan a été impliqué dans des activités de l’ICM depuis qu’il a adhéré à l’Institut alors qu’il était étudiant universitaire. Il s’est impliqué activement dans de nombreuses sections, dont président des sections South Central et Vancouver; il a aussi été vice-président du District no 6 en 1997-1998 et responsable du Comité de recrutement durant quatre années. En janvier 2008, M. Allen a reçu le prix de Minéralurgiste de l’année accordé par la Société canadienne du traitement des minéraux.

M. Allan dit que malgré son inactivité auprès de l’ICM ces dernières années, il se réjouit à l’idée d’y être plus actif. « L’ICM a toujours été une organisation importante », dit-il. « L’Institut fournit un bon moyen de connaître l’industrie et de ‘se brancher’, du point de vue réseautage et technique. C’est très intéressant – peu d’industries possèdent ce genre de compagnonnage. L’exploitation minière a toujours été une industrie dure et exigeante et nous partageons l’opinion suivante : ‘J’ai appris comment faire; je devrais donc partager mes connaissances’. »

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF