mai 2007

Commentaires sur la condition financière

Par D. Zlotnikov

L’industrie minière actuelle projette l’image d’un secteur industriel en santé. Les entrées de fonds sont à la hausse et les prix des biens atteignent des sommets inégalés; de plus, les analystes prévoient la prolongation de cet état de la situation. Est-ce que les investisseurs continueront à percevoir favorablement cette période de prospérité? Sont-ils inquiets quant à une éventuelle baisse brutale de l’activité économique?

Le passé

Les raisons du succès actuel se trouvent facilement dans les pages financières des journaux quotidiens. La Chine vole la vedette. « Les Chinois sont en voie de devenir les plus gros consommateurs de tout ce qui est fait de métal; les investisseurs suivent de près l’émergence de l’Inde et des pays en voie de développement », dit Bart Melek, économiste principal, BMO Marchés des capitaux.

Les difficultés se retrouvent ailleurs. Les plus gros problèmes de l’industrie sont le manque de main-d’œuvre qualifiée et la pénurie de nouvelles découvertes. Il faut se retourner vers le passé pour trouver les causes fondamentales de ces deux problèmes. « Le secteur minier souffrait de sous-investissement chronique en exploration et en développement », explique M. Melek.

La phase de récession du cycle signifie moins de dépenses et moins de programmes essentiels; l’emphase sur l’exploration et la R&D est diminuée. Le conservatisme des méthodes et des techniques prévaut. Les investisseurs hésitent devant les nouveaux projets, à moins d’être assurés d’y trouver profit.

La réduction des budgets d’exploration et de R&D s’est effectuée en même temps que la réduction des salaires des nouvelles recrues et du financement des écoles de mines. Selon Ferri Hassani, professeur au Département des mines, des métaux et des matériaux de l’Université McGill et détenteur de la chaire Webster en génie minier, « La situation était telle que certaines écoles n’avaient aucun élève; quelques-unes étaient sur le point de fermer. Cette dernière possibilité existe toujours. »

Page 1 de 3 Suivant
Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF