novembre 2006

Xstrata : La persévérance porte fruit

Préparation pour le premier dynamitage


Le Québec est définitivement dans la mire de Xstrata; cette compagnie est en effet pleinement engagée dans deux grands projets de développement dans la province. Au site Raglan, à l’extrémité nord de la province, environ 750 millions de dollars en investissements ont été annoncés afin de développer de nouvelles mines, accroître la capacité de traitement et de manière générale moderniser l’exploitation. En même temps, dans la région de Matagami, se construit la mine Persévérance; elle devrait entrer en production au 4e trimestre de 2008, amenant un nouveau souffle de vie à une ville en difficulté à la suite des nombreuses fermetures de mines et de compagnies forestières.

Persévérance

Au site du projet Persévérance, tous les permis sont acquis et le terrain a été défriché; le déboisement de la route de halage est en cours. Une rampe d’accès est aussi en voie de construction pour développer la mine et, d’après la planification, être rendu sous terre cet hiver. À la fin de l’automne, l’accès à la ligne électrique sera terminé et une centrale électrique sera érigée sur le site.

Avant l’hiver, les roulottes pour les bureaux temporaires seront installées et une sécherie temporaire sera installée sur le site. De plus, le système pour acheminer l’eau d’écoulement vers un bassin de captage est installé et l’eau est pompée vers le parc à résidus d’une ancienne mine, ce qui augmente la capacité de rétention de tous les résidus et les eaux d’écoulement de Persévérance.

« L’an prochain, nous construirons les principaux bureaux, le garage et la sécherie », dit Jean Desrosiers, vice-président du Groupe Zinc de Falconbridge. « Nous construirons l’atelier principal en surface et seulement un petit atelier de réparation sous terre—la plupart des équipements seront remontés à la surface pour les réparations. »

L’intention est de permettre aux employés locaux et aux compagnies de rentabiliser au maximum leur investissement dans le développement de l’exploitation dans leur région; les contrats ont ainsi été fractionnés afin de permettre aux gens locaux de soumissionner. Le principal entrepreneur sur le site est Dumas Construction, qui est responsable de tout le développement souterrain jusqu’à ce que les employés de Xstrata prennent charge de la mine en 2008. Le contrat pour le travail en surface, incluant le défrichement et les travaux de terrain, a été accordé à Blais et Langlois, une compagnie locale.

Pour au moins deux zones de minéralisation, Persévérance utilisera une méthode d’exploitation par chambres ouvertes avec un remblai quotidien; c’est semblable à ce qui se faisait dans d’autres mines de la région. Le gisement Persévérance Ouest présente toutefois des conditions de terrain plus difficiles à maintenir; des méthodes de chambres primaires par galeries et remplissage seront utilisées.

L’usine déjà en place devra être quelque peu mise à jour en raison de la qualité du minerai et du besoin d’avoir un débit de production légèrement plus élevé. Les changements seront effectués en début de cycle : une capacité de broyage accrue et de plus grandes quantités d’eau pour la flottation car le talc dans le minerai fait mousser l’eau.

Un vaste programme d’exploration, d’une valeur de 4 millions de dollars par an, est en cours de lancement dans la région de Matagami. « Nous voulons trouver la prochaine mine après Persévérance », dit M.Desrosiers.Pour le programme d’exploration, Xstrata a formé un partenariat avec Donner, de Vancouver.

L’un des défis principaux pour que Persévérance entre en production sera la main-d’oeuvre minière. « Nous voulons avoir les bonnes personnes », dit M. Desrosiers. « Matagami n’est pas l’endroit le plus facile pour avoir du personnel. C’est une communauté de 2000 personnes et ce n’est pas tout le monde qui veut déménager dans une communauté si petite. »

La construction de Persévérance devrait prendre deux ans et la durée de vie de la mine est estimée à cinq ans et demi; de l’exploration continuelle cherchera à allonger cette durée de vie. Une fois qu’elle sera en production, la mine Persévérance fournira 225 emplois et produira 2600 t/j de minerai de cuivre, de zinc et d’argent.

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF