mars/avril 2006

La compagnie minière Québec Cartier

. Par H. Ednie

Bien au coeur du Canada, le projet minier 777 à Flin Flon, au Manitoba, propriété de HudBay Minerals, devrait atteindre son plein niveau de production d’ici la fin de l’année. Depuis la fin de l’étude de faisabilité en avril 1999, le gisement 777 a été aménagé pour être un producteur de classe mondiale de cuivre et de zinc.

HudBay Minerals Inc. (anciennement Ontzinc Corporation) a acquis, de la part d’Anglo American, une société publique à responsabilité limitée, la Hudson Bay Mining and Smelting Co., Limited, le 21 décembre 2004, à un coût de 316 M$ en plus d’ajustements qui comprenaient les opérations de Flin Flon. À la suite de l’acquisition, il n’y a eu aucun changement à l’équipe de direction ni à celle des opérations; les activités quotidiennes de la mine 777 demeurent inchangées.

Au départ, le gisement, situé à environ 500 m au sud des installations souterraines de la mine Callinan et adjacent aux installations de l’usine métallurgique de Flin Flon, contenait approximativement 14,53Mt de minerai à une teneur approximative de 2,51 % cuivre et 4,68 % zinc. Le gisement a un pendage de 41 degrés et son sommet est à une profondeur d’environ 900 m. La mine a été conçue pour une production de 1,35 Mt sans modification à son infrastructure. La compagnie est certifiée ISO 14001 et OHSAS 18001 et la mine 777 est complètement conforme aux normes d’application de la réglementation et à celles de la compagnie.

Le développement du gisement 777 comprenait un nouveau puits bétonné d’un diamètre de 6,7 mètres et d’une profondeur de 1530 mètres ainsi que du développement latéral. Le puits abrite deux skips de 16 tonnes, une cage/contrepoids pour le personnel et le matériel ainsi que la cage du système auxiliaire « Maryanne ». Les équipements du puits comprennent aussi deux treuils à deux tambours, un treuil de production de 4100 kW et une cage/contrepoids de 1300 kW pour le personnel et le matériel ainsi que le treuil de la « Maryanne » de 820 kW à simple tambour.

Le développement latéral comprend la chambre des concasseurs, les silos à minerai et à stérile, les installations de chargement, l’atelier principal sous terre, un système d’évacuation de l’eau et l’accès au gisement sur trois niveaux.

Les installations en surface de la mine 777 comprennent le bâtiment du treuil, le complexe chevalement/collet/trémie, les ventilateurs d’entrée d’air, le ventilateur aspirant, l’immeuble des bureaux et des vestiaires, la sous-station électrique, le bâtiment des pompes et l’entrepôt. La construction du bâtiment du treuil, du complexe chevalement/collet/trémie, de la sous-station électrique, du bâtiment des pompes et de l’entrepôt a été terminée avant le fonçage du puits. Les ventilateurs ont été mis en service en même temps que le début du développement latéral et la construction de l’immeuble des bureaux et des vestiaires a été achevée durant l’été 2003.

La mine 777 aujourd’hui

Dans cette dernière année de progression vers la capacité nominale, les niveaux de la mine 777 sont maintenant inter-reliés par un système de rampes internes à partir de la mine Callinan. Huit secteurs sont maintenant développés et prêts pour produire une teneur de mélange pour le concentrateur de Flin Flon. Tous les secteurs ont un réseau de tuyaux pour la pâte de remblayage, permettant ainsi de remplir rapidement les chambres exploitées. Le plan d’extraction est réussi, une approche par longs trous dans une méthode primaire/secondaire dans les endroits où le minerai se présente en larges bandes et par des méthodes de retrait longitudinal là où le minerai se présente en bandes relativement minces.

« Nous avons atteint un certain nombre d’étapes clés dans ce projet », dit H. Russell Rood, président, opérations minières, HudBay Minerals. « Depuis le début du projet et jusqu’à maintenant, nous avons un dossier de sécurité extrêmement bon. Le projet a été complété à temps et dans les limites du budget; l’usine de fabrication de la pâte a bien démarré et fonctionne bien. De plus, la transition du contrôle du projet aux opérations a été réussie. Nous maintenons notre échéancier d’augmentation progressive du tonnage et nous devrions atteindre la capacité nominale sans problème. »

Page 1 de 2 Suivant
Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF