février 2006

Mot du président

La productivité et l’innovation : moteurs de notre industrie

Par R. Hallbauer

À mesure que les industries canadiennes font face à une concurrence plus vive et à un dollar fort, on se rend compte que les mots productivité et innovation sont devenus des termes à la mode dans de nombreux articles d’affaires et de finances.  Mais, chose étonnante, pour l’industrie minérale canadienne, les notions de productivité et d’innovation ont toujours été au cœur de ses activités au cours des deux dernières décennies parce qu’elle assistait à une véritable diminution des prix pour ses produits.

En effet, c’est grâce aux innovations apportées dans les mines souterraines et à ciel ouvert, aux technologies d’extraction, de raffinage et de traitement des sables bitumineux de même qu’aux travaux d’universités canadiennes sur la mise au point de nouveaux matériaux destinés à toutes les industries si nous avons pu nous positionner pour bénéficier du boom économique mondial bien avant que les notions de productivité et d’innovation ne fassent la une.

Le fait que notre industrie prévoit continuer de miser sur la productivité et sur l’innovation pendant que nous nous employons à demeurer rentables témoigne bien de la force et de la vigueur de notre industrie minérale.

Comme les taux d’intérêt sont bas et qu’il y a une disponibilité de capitaux aux fins d’investissement, nos compagnies peuvent moderniser leurs installations, accorder de nouvelles commandites pour la recherche et le développement universitaires et privilégier davantage l’éducation et la formation. Ce ne sont là que quelques-uns des domaines qui profitent du dossier déjà impressionnant de notre industrie en matière d’amélioration de la productivité.

Les membres de l’ICM jouent un rôle important dans ces domaines en raison de la diversité des secteurs qu’ils représentent. En effet, l’influence des représentants du milieu universitaire, de l’industrie et des gouvernements au sein de l’ICM a permis à l’Institut de promouvoir les notions de productivité et d’innovation bien avant que ces mots ne fassent leur apparition dans des discours ou articles de journaux, et ce, parce que le transfert des connaissances techniques a toujours été l’une des pierres angulaires de la vision et de la raison d’être de l’ICM.

Aucun autre organisme desservant l’industrie minérale au Canada n’est mieux positionné que l’ICM pour faire de telles déclarations et pour veiller à ce que l’innovation demeure la clé du succès à long terme de notre industrie.

À mesure que l’ICM continue d’aller de l’avant, il est important que nos membres se souviennent que c’est parce que nous ne formons qu’une seule voix que nous pouvons favoriser le développement des innovations, stimuler indirectement le débat sur la productivité qui prévaut aujourd’hui et nous démarquer des autres associations parce que nos membres, plutôt que de simplement parler, agissent.

Russell Hallbauer, Président de l’ICM

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF