août 2006

Mot du président

Attirer, fidéliser et perfectionner

Par F. Pelletier

Attirer, fidéliser et perfectionner — quand je travaillais dans le domaine des ressources humaines, ces trois mots étaient nos principaux points de repère. Les choses n’ont pas vraiment changé aujourd’hui, sauf qu’elles comportent plus de défis.

En matière d’attraction des ressources humaines, le RHiM (Conseil des ressources humaines de l’industrie minière) s’est aperçu, aux termes d’une étude sectorielle, que l’industrie est appelée à faire face à un important déséquilibre de la loi de l’offre et de la demande sur le marché de la main-d’œuvre de demain. Et comme de plus en plus de dirigeants sont à même de le constater, il s’agit d’un problème qui ne se règlera pas de sitôt. Nos industries - minière, métallurgique ou pétrolière - vont chercher à attirer les mêmes personnes que toutes les autres industries du Canada.  Et même si on les paie davantage, on ne règlera pas le problème pour autant.

Il faut que l’offre augmente. Et pour ce faire, nous disposons d’un certain nombre de stratégies.  Par exemple, notre initiative Les mines dans la société a été reprise pour une seconde fois à notre congrès annuel de Vancouver en mai dernier. Il s’agit d’un excellent outil pour changer notre image et pour attirer de nouvelles personnes dans nos industries.  Quant aux autres solutions, elles comprennent notamment une plus grande participation des femmes et des autochtones dans nos industries de même qu’une intervention des ministères de l’immigration. Mais ce ne sont que des solutions partielles qui comportent toutes leurs propres lots de défis.

Mais que peut faire l’ICM à ce sujet? Recourir à la fidélisation et au perfectionnement.

Ceux qui ont participé au congrès de Vancouver ont eu la chance d’assister à l’élaboration du nouveau cadre de travail stratégique de l’ICM pour les prochaines années ainsi qu’à la nouvelle définition de notre vision : perfectionnement professionnel de classe mondiale, réseautage et partage des connaissances.  Appliqué à la grandeur de nos propres industries, la raison d’être même de notre Institut est, par définition, le meilleur moyen dont nous disposons pour fidéliser et perfectionner nos ressources humaines.  Grâce à la structure même de l’Institut, nous avons une occasion inouïe d’échanger entre nous sur les meilleures pratiques à adopter pour optimiser l’utilisation de notre main-d’œuvre ou encore pour fidéliser et perfectionner nos employés actuels. De même, nous pouvons profiter de cette structure pour échanger sur le succès que nous remportons quand nous mettons en place des stratégies de recrutement de rechange. Les possibilités sont infinies.

J’invite tout un chacun d’entre vous à lire attentivement la nouvelle mission révisée de même que nos principes et valeurs de base (Magazine CIM, juin/juillet 2006, p. 110). Inutile de dire que les membres actifs de l’ICM appuient fortement ces nouveautés.  L’Institut offre à ses membres les meilleures occasions d’attirer, de fidéliser et de perfectionner de nouveaux membres. Alors, retroussons-nous les manches et passons à l’action. Ça en vaut vraiment la peine.

François Pelletier , Président de l’ICM

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF