Le programme de tournées des minières par des enseignants a des effets réels sur le plan environnemental

26-01-2016

par Bill Steer

Teachers mining tour

Nous avons besoin des ressources de la Terre. Faire en sorte qu’elles subsistent pour les générations futures fait partie des trois valeurs fondamentales inhérentes au terme « durabilité ». Les enseignants peuvent explorer les facettes environnementales, économiques et sociales associées au terme grâce à un programme de perfectionnement professionnel novateur qui examine les pratiques d’exploitation minière modernes et les réalités méconnues de l’industrie.

Le programme Teachers’ Mining Tour (la tournée des minières par des enseignants) s’attache à présenter des « choix éclairés » et à « sensibiliser les enseignants » à l’aide d’expériences sur le terrain. Le programme, mis au point par le Centre écologique du Canada (CÉC), un des principaux centres d’initiation à l’environnement du Canada, est présenté chaque année depuis sept ans. Le CÉC invite un groupe de 25 à 30 enseignants à un « camp d’entraînement » de quatre jours au cours duquel, du matin au soir, ils visitent des mines et rencontrent des professionnels qui leur parlent des réalités de l’industrie.

Des enseignants de tout le pays prennent part à des séances d’une semaine entièrement parrainées dans le cadre desquelles ils descendent dans les profondeurs souterraines, visitent des raffineries et des usines, font la tournée de fabricants du secteur minier et font le lien entre le prospecteur et le géologue. Bref, il s’agit pour la communauté minière d’aider une ONG tierce à sensibiliser les enseignants aux activités quotidiennes des mineurs.

Soutien du secteur minier

Le secteur minier a multiplié les efforts, offrant non seulement des parrainages, mais prenant également des dispositions pour tenir compte des multiples escales prévues lors de la tournée. La liste des commanditaires comprend : l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM), l’Ontario Mining Association (OMA), de même que divers fournisseurs de services miniers et autres organismes sans but lucratif.

En tant que président, Chris Hodgson pilote toutes les activités de l’OMA et représente l’association publiquement.

« Nous croyons que les enseignants jouent un rôle de premier plan dans la transmission de ce message aux élèves. En plus de définir le cycle minier et de promouvoir la diversité des perspectives de carrière, la tournée des minières met de l’avant notre bilan en matière de sécurité, notre engagement environnemental et les partenariats solides que nous avons établis avec les collectivités locales et les peuples des Premières Nations », a expliqué M. Hodgson.

Marc Lauzier est actuellement vice-président, Soutien opérationnel, Canada et États-Unis, Goldcorp Canada Ltd. En tant que directeur général de la mine Hollinger, il a proposé d’inclure sa mine parmi les destinations de la tournée situées dans la « ville au cœur d’or ».

« C’est une formidable occasion de familiariser nos enseignants avec les pratiques minières actuelles et le cycle minier tout entier, de la phase d’exploration à la fermeture de mines », a affirmé M. Lauzier. « Il est important pour nous de montrer que notre industrie a fait des progrès sur le plan technologique au fil des années. Nous offrons des emplois de valeur au moins comparable à ceux de bon nombre d’autres industries et souvent, ils sont plus stimulants. » Il poursuit : « Le but est de s’assurer que les enseignants projettent en classe une image positive de notre formidable industrie afin que nous puissions amener les élèves non seulement à envisager de faire carrière dans l’industrie minière, mais également  sensibiliser l’opinion publique au fait que l’exploitation minière est véritablement une activité durable socialement acceptable.

Le point de départ

Deux cadres bien connus dans l’industrie minière ont beaucoup aidé le CÉC à mettre en œuvre la tournée inaugurale. George Flumerfelt est président et chef de la direction de J.S. Redpath Holdings Inc. et Roy Slack est président de Cementation Canada Inc.

« Les commentaires que nous écrivent les enseignants ayant participé à la tournée des minières débordent d’enthousiasme par rapport à tout ce qu’ils ont appris et aux nouvelles ressources dont ils disposent pour transmettre leurs nouvelles connaissances à leurs élèves. La tournée des minières par des enseignants est un succès absolu à tous points de vue », a déclaré M. Flumerfelt.

« Cette approche pragmatique donne aux gens le portrait fidèle de l’industrie minière, grâce à des visites dans des mines et à des échanges avec des personnes qui travaillent dans l’industrie », a dit M. Slack. « Je suis fier de dire que nos membres locaux de l’ICM ont été les premiers au sein de l’industrie à appuyer cette initiative. La mobilisation des enseignants a été excellente. Je suis certain qu’ils aimeraient que davantage de leurs élèves soient aussi attentifs qu’eux durant ces séances. »

« Je l’ignorais! »

Un des commentaires qui revient le plus souvent dans les rétroactions postérieures au programme est « Je l’ignorais ». La directrice de l’enseignement, CÉC, Laura Kielpinski, affirme : « Nous savons que nous avons atteint notre objectif principal, soit d’instaurer un climat favorisant des choix éclairés grâce à une véritable sensibilisation. Les enseignants du primaire et du secondaire en retirent des avantages, et la plupart des participants proviennent de milieux urbains. »

Rob Millard, qui a 14 ans d’expérience comme professeur de sciences au niveau secondaire au sein du Catholic District School Board of Eastern Ontario, enseigne à l’école secondaire Notre Dame Catholic High School à Carleton Place, près d’Ottawa. De son propre gré, il admet « Cela m’a vraiment ouvert les yeux. »

« J’ai participé au programme de la tournée des minières pour la première fois en 2011. À l’époque, je souhaitais obtenir des informations plus précises sur l’exploitation minière afin de les partager avec mes élèves dans le domaine des sciences de la Terre, de l’espace et de l’environnement. Ce que j’ai découvert durant la tournée a changé la façon dont j’enseigne. »

M. Millard poursuit : « Après avoir vu les travaux de construction de la mine Nickel Rim South de Glencore près de Sudbury et avoir été informé de toutes les précautions prises pour protéger l’environnement et les travailleurs, je me suis rendu compte que les élèves ont une perception de l’industrie minière qui est en retard de plusieurs décennies. Armé de la mine d’informations fournies par les nombreux conférenciers invités et obtenues lors des visites, ainsi que du matériel pédagogique qui m’a été remis, je suis retourné en classe avec l’intention de sensibiliser les élèves à l’importance et aux réalités de l’industrie minière moderne. »

Depuis sa première participation à la tournée, M. Millard a pris soin d’intégrer des sujets touchant l’exploitation minière à presque chacune de ses unités d’enseignement. « Maintenant, dit-il, j’utilise des exemples de minéraux et de minerais de localités canadiennes dans mes cours de chimie. J’ai même installé dans ma classe un présentoir avec une carotte de sondage et du minerai d’exploration; il arrive souvent que des élèves à qui je n’enseigne même pas viennent y jeter un coup d’œil. »

Sensibiliser les enseignants aux réalités de l’industrie minière moderne en délaissant les écrans d’ordinateur au profit d’expériences pratiques et de l’intervention d’éducateurs informés, voilà une façon efficace d’assurer un avenir viable pour la prochaine génération.


Bill Steer est rédacteur pigiste et figure parmi les « Éminents conférenciers » de l’Institut canadien des mines pour 2015-2016; il est également le fondateur du Centre écologique du Canada et du programme Teachers’ Mining Tour. Vous pouvez le joindre à l’adresse wilstonsteer@gmail.com. Pour voir une vidéo de trois minutes de la tournée, cliquez ici, à www.canadianecology.ca