Un nouveau nom pour la Société de l’ingénierie, de l’entretien et de la fiabilité (IEF)

Le président de l’IEF Ted Knight, la vice-présidente  et présidente désignée Jo-Anne Boucher, et tous les membres de la Société, sont heureux d’annoncer un nouveau nom pour leur Société technique : La Société de l’ingénierie, de l’entretien et de la fiabilité (IEF).

Il y a plus de 50 ans, l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM) a proclamé la création de la Division électro-mécanique, l’organisme d’origine. À partir de 1984, l’entité sera connue sous le nom « Division de l’entretien et de l’ingénierie ». Aujourd’hui, enfin, le même organisme devient  la Société de l’ingénierie, de l’entretien et de la fiabilité (IEF).

« Le nouveau nom reflète notre mandat élargi et toujours grandissant qui englobe une utilisation plus répandue des avances dans la technologie, l’innovation, et les recherches dans les procédés modernes et à venir de l’exploitation minière, du broyage, de la fusion, et du raffinage », dit Monsieur Knight.

« C’est excitant de voir que la Société IEF continu à évoluer après 52 ans d’existence », dit le président de l’ICM, Terence F. Bowles, qui est également le président et directeur-général de la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent. « Devant la mondialisation et les défis posés par des coûts de capitalisation et d’exploitation toujours croissants, il est essentiel que l’industrie minière canadienne trouve des moyens d’améliorer le rendement et la fiabilité des actifs en équipements et en capitaux.  La Société IEF est le premier lieu où nos adhérents pourront se concentrer sur ces questions, et l’ICM anticipe avec confiance la continuation de votre leadership robuste dans ce domaine ».

« L’ICM est fier de soutenir IEF dans ses activités et de partager les succès de l’Institut », ajoute le directeur exécutif Jean Vavrek. « Le thème de la fiabilité a, depuis longtemps, une présence sous-jacente subtile mais forte  qui influe sur l’orientation et les domaines de concentration de la Société. C’est une consécration bien méritée de la maturité de l’organisme. J’ai la conviction que l’affirmation de l’importance de la fiabilité à ce niveau  apportera une augmentation de la reconnaissance de cet aspect qui aura comme résultat des avancées dans des domaines de savoir et des pratiques connexes  et, en bout de ligne, de meilleurs rendements. Je remercie donc la Société IEF pour ses qualités de leadership et parce qu’elle a eu le courage d’évoluer. »

L’ICM a débuté il y a plus de 115 ans. Aujourd’hui, il compte plus de 14 500 adhérents, dont plus de 2 500 qui sont des membres internationaux, dans plus de 35 Sections et 10 Sociétés partout au Canada  et en pleine expansion à travers la planète.

La Société de l’ingénierie, de l’entretien et de la fiabilité anticipe avec plaisir un avenir durable avec l’ICM marqué par la réussite. 

Advertisement