Des ateliers multipartites qui renforcent les efforts de mobilisation des parties prenantes du secteur extractif

25-07-2013

La Société de responsabilité environnementale et sociale de l'ICM et le Centre d'excellence en responsabilité sociale des entreprises ont mis en commun leurs efforts pour organiser des activités de mobilisation des parties prenantes du secteur extractif au Congrès minier mondial (WMC), qui se tiendra à Montréal du 11 au 15 août 2013. Les activités, qui auront lieu le 11 août prochain de 8:30 à 16:30, consisteront en une session de dialogues multipartites et une activité qui facilitera les possibilités de partenariats entre l'industrie et les ONG.

La session «Bâtir sur des valeurs mutuelles: série de dialogues multipartites» en avant-midi permettra aux participants d'identifier des valeurs communes et de partager leurs points de vue sur les défis du secteur extractif par des discussions dirigées en tables rondes. Chaque groupe composé d'un éventail de parties prenantes dont des représentants des ONG, des gouvernements et de l'industrie partagera ses résultats avec tous les participants. Le projet-pilote qui a fait ses débuts avec succès au Congrès 2013 de l’ICM en mai dernier vise à créer un environnement sécuritaire et de collaboration où les participants peuvent bâtir sur leurs valeurs communes afin d’établir des relations et identifier des approches collectives pour surmonter les défis de l'industrie.

Les participants de la session inaugurale rapportent une expérience positive. « L’organisme Aide à l’enfance/Save the Children a eu le plaisir de pouvoir assister à la séance de dialogues multipartites au Congrès de l'ICM à Toronto », a déclaré Cicely McWilliam, conseillère principale en politiques et campagnes de Aide à l’enfance Canada. « Cette séance a offert une tribune aux intervenants engagés dans les discussions concernant le développement des ressources et le développement durable. Elle a également permis à notre personnel de sensibiliser les participants aux droits de l’enfant, notamment les droits à la santé et à l'éducation dans un contexte de développement responsable des ressources ».

Selon Ben Chalmers, vice-président, développement durable de l’Association minière du Canada (AMC), qui a également participé à la session de mai, de telles activités sont utiles aux efforts de l'AMC d’ériger des ponts entre l'industrie et les communautés. « Ces séances sont importantes car pour qu’il y ait engagement des parties prenantes, les sociétés minières et les communautés doivent interagir dans le respect les unes des autres », a-t-il dit. "Alors que nous cherchons à trouver de meilleures façons de mener cet engagement et bâtir de meilleures relations entre les entreprises et les collectivités, nous ne pouvons pas travailler en vase clos. Ces dialogues multipartites sont un important forum pour explorer les moyens d’agir différemment et d’agir mieux ».

La session de l'après-midi, « Face à l'avenir: Explorer les partenariats ONG-Mines » est un projet pilote qui sera lancé au Congrès. La session fournira aux représentants d’ONG et d’entreprises du secteur extractif la possibilité d’échanger pour leur permettre de travailler ensemble.

Pour en savoir plus ou vous inscrire sans frais, visitez le site Web du Congrès ou contactez mgoulet@cim.org.