2012-2013

Terence Bowles

Terence Bowles est président et chef de la direction de la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent. Il est également membre du conseil d’administration de Semafo, une minière aurifère qui travaille en collaboration avec les mines d'Afrique de l'Ouest, et membre du Conseil aviseur de Hatch et Associés.

Il est né et a grandi au Québec et a fait ses études universitaires de premier cycle à l'Université Laval, où il a obtenu son diplôme de génie chimique en 1971.

M. Bowles a poursuivi ses études à l'Université McGill de Montréal où il a obtenu son MBA, au Kellogg Graduate School of Management de Chicago où il a suivi le programme de direction avancée, et à la London Business School où il a suivi le programme de stratégies de leadership. M. Bowles a ensuite suivi le programme de l'Institut des administrateurs de sociétés, à la suite duquel il a reçu la désignation ICD.D.

Durant ses études, M. Bowles a reçu la Médaille académique du Gouverneur général, la bourse McGill Associate Graduate Fellowship in Management, et la bourse McConnell Memorial Fellowship.

Sa carrière a débuté en 1971 chez QIT-Fer et Titane (QIT), où il a oeuvré plus de 27 ans. En 1975, à l'obtention de son MBA, M. Bowles s'est joint à la Dominion Bridge Company de Lachine (Québec), où il était chargé de la commercialisation des produits industriels, en particulier pour le projet de développement hydroélectrique de la Baie-James.

En 1976, M. Bowles a réintégré QIT et les réalités exigeantes du secteur des mines, du fer et de l'acier, à titre de surintendant de la fonderie, suivi d'une série d'affectations de plus en plus élevées, notamment en tant que directeur de la production, vice-président à l'exploitation, vice-président directeur de la planification, de la technologie et des finances, vice-président exécutif et président avant de rejoindre la Compagnie minière IOC en 2001 à titre de président-directeur général.

Sous sa gouverne, l'IOC a opéré un impressionnant redressement, a amélioré de façon remarquable son dossier de sécurité, a reconstitué le capital de son infrastructure vieillissante et a actualisé sa technologie et ses méthodes de travail afin d'améliorer sa productivité et son volume de production.

Ayant reconstruit ces bases d'entreprise et amélioré le rendement commercial de la société, M. Bowles a lancé des plans impressionnants visant à augmenter la production d'IOC de 50 % grâce à une dépense en capital de 1 milliard $.

Il a pris sa retraite d'IOC en 2010.

M. Bowles a été directeur d'IOC, de Chemin de fer QNS&L et de Gulf Power Corporation, ces deux dernières étant des filiales d'IOC.

Au cours de sa carrière à QIT, il a aussi occupé des postes administratifs pour le compte de QIT-Fer et Titane, Richards Bay Minerals (Afrique du Sud), Poudres Métalliques du Québec ltée et Rio Tinto Canada.

Terence Bowles et sa conjointe habitent actuellement à Montréal, où ils ont élevé leurs trois fils.