A Re-evaluation of the Application of CR-39 Autoradiographs in the Textural Analysis of Uranium-bearing Samples and Thin Sections

Exploration & Mining Geology, Vol. 21, No. 1, 2013
G.W. SPARKES
Abstract The use of CR-39 plastic polymer as a solid state nuclear track detector in the textural analysis of radioactive minerals in geological samples was first described by I.R Basham in 1981. CR-39 autoradiographs provide a detailed, high-resolution image of the in situ distribution of the radioactive minerals within geological samples on both the macroscopic and microscopic scales. This technique is an inexpensive and effective means of obtaining detailed textural information that provides insight into the style of mineralization, its relationship to primary and secondary structures in the host rock, and its association with particular geological features or mineral phases. Although this technique does not provide any information on the identity of the minerals responsible for the radioactivity, the resultant autoradiographs can be used to select regions for further detailed analysis such as petrography, microprobe analysis, or SEM imaging. This paper summarizes the procedure and outlines the appropriate time and materials required for both the exposure and etching of the CR-39 with respect to the intensity of the radioactivity emitted by the geological samples.
Keywords: uranium, CR-39, autoradiograph, Labrador, uraninite
Résumé L'usage du polymère plastique CR-39 comme détecteur de traces nucléaires à l'état solide dans le but d'analyser la texture des minerais radioactifs dans les échantillons géologiques a d'abord été décrit par I.R. Basham en 1981. Les autoradiographies au CR-39 fournissent une image détaillée à haute résolution de la distribution des minéraux radioactifs in-situ dans les échantillons géologiques aux échelles macroscopiques et microscopiques. Cette technique est un moyen peu coûteux et efficace d'obtenir des informations texturales détaillées donnant un aperçu du style de minéralisation, de sa relation avec les structures primaires et secondaires de la roche hôte, et de son association avec des caractéristiques géologiques particulières ou certaines phases minérales. Bien que cette technique ne fournisse aucune information sur l'identité des minéraux radioactifs, les autoradiographies résultantes peuvent être utilisées pour la sélection de régions méritant une analyse plus détaillée par des méthodes comme la pétrographie, l’analyse à la microsonde, ou l'imagerie au MEB. Cet article résume la procédure et décrit le temps et les matériaux nécessaires à la fois pour l'exposition et la gravure du CR-39 selon l'intensité de la radioactivité émise par les échantillons.
Full Access to Technical Paper
PDF version for $20.00
Other papers in Exploration & Mining Geology, Vol. 21, No. 1, 2013