Analyse du secteur minier de la Bolivie

CIM MineSpace 2001
Marc Arpin,
Abstract

La Bolivie possède tout pour réussir. Son vaste territoire de plus d'un million de km2 et qui occupe une position stratégique au coeur du continent sud-américain recèle des ressources naturelles (forêts, minéraux, gaz naturel, etc) variées et abondantes. Elle a une frontière avec pas moins de 5 pays dont le géant que constitue le Brésil ainsi qu'avec l'Argentine, l'autre puissance régionale.
Pourtant, malgré tous ces atouts, la Bolivie demeure l'un des pays les plus pauvres du continent. Ce paradoxe n'est nulle part mieux reflété que dans le secteur minier. Celui-ci fait face à une situation de crise en dépit d'une tradition minière de plus de quatre siècles et d'un potentiel géologique indiscutable ayant conduit à la découverte et à l'exploitation de fabuleux gisements d'argent et d'étain.

Les habitants des districts miniers vivent dans des conditions de pauvreté extrême et les indicateurs de développement humain de ces régions sont parmi les plus bas en Amérique du Sud. La Bolivie réussit difficilement à attirer les compagnies minières alors que, chez les voisins, et particulièrement en Argentine, qui n'a pas de tradition minière, les investissements miniers majeurs affluent.

Dans cette conférence, nous chercherons à expliquer les causes de cette situation et proposerons des solutions possibles.
Keywords: mines, Mineurs artisanaux, Environnement, Géologie, Investissement, Compétitivité, Bolivie
Full Access to Technical Paper
PDF version for $20.00
Other papers from CIM MineSpace 2001