Analyse des modèles économiques des coûts de minage pour les études de préfaisabilité

CIM Journal, Vol. 1, No. 1, 2010
S. Planeta, Université Laval et J. Szymanski, University of Alberta
Abstract

L’estimation la plus précise possible des coûts de minage est d’extrême importance pour les études de préfaisabilité afin de diminuer les risques financiers des projets miniers. Les méthodologies existantes d’évaluation des coûts de minage ne permettent pas de les évaluer avec des marges d’erreur acceptables tout au long de l’évolution des projets miniers. Elles visent à évaluer les coûts unitaires de minage des études préliminaires de faisabilité, pour les principales méthodes d’exploitation, en prenant pour l’hypothèse que ces coûts dépendent principalement du taux d’extraction journalière. Si cette hypothèse peut être justifiée pour l’évaluation du coût d’opération, elle est fort discutable pour l’évaluation des coûts de minage. Pour démontrer que cette hypothèse est inadéquate nous avons analysé la méthode d’exploitation la plus populaire sur le continent nord-américain c’est à dire celle par chambres vides avec retrait horizontal (Hr – Horizontal retreat), ou « Longhole » et celle avec retrait vertical (VCr - Vertical Crater retreat). Il ressort de cette analyse que les coûts unitaires de minage dépendent principalement des conditions géotechniques du massif rocheux et de la largeur du gisement et non pas du taux d’extraction journalière du minerai.


The most precise possible estimation of mining costs is of extreme importance for prefeasibility studies, to decrease the financial risks of the mining projects. the existing methodologies to evaluate the mining costs do not allow estimating them with acceptable margins of error throughout the evolution of the mining projects. the methodologies aim at estimating the mining unit costs of the preliminary feasibility study, for the main mining methods, by supposing that they depend mainly on the daily extraction rate. If this hypothesis can be justified for the evaluation of the operating costs, it is highly questionable for the evaluation of the mining costs. to demonstrate that this hypothesis is inadequate we analyzed the “Open Stope” mining method, which is the most popular method on the North american continent. the results of this analysis show that the unit costs of mining depend mainly on the geotechnical conditions of the rock massif and the width of the deposit and not on the daily ore extraction rate.
Keywords: Méthodes d’exploitation souterraine, Dilution, Coût minier, Économie, Underground mining methods, Dilution, Mining cost, Economics
Full Access to Technical Paper
PDF version for $20.00
Other papers in CIM Journal, Vol. 1, No. 1, 2010