Geophysical Case Study of Shallow and Deep Structures Based on Traditional and Modified Interpretation Methods: Application to Tectonic Studies and Mineral Exploration

Exploration and Mining Geology, Vol. 19, No. 3-4, 2010

J. Asfahani

Abstract The Schlumberger configuration used in geoelectrical sounding is slightly adapted here to obtain reliable data for both shallow and deep penetration depths from the same survey. In this configuration, two kinds of current electrode half-spacings are used: the first enables construction of vertical electrical resistivity sounding (VES) curves for shallow depths (<50 m), and the second for depths ≤250 m. For a given VES location, two field curves are measured and interpreted using two standard approaches. Practical characteristics of such a modified configuration are illustrated with two field applications in Syria. The first aims to characterize the structure of Quaternary and recent deposits in the Al-Ghab depression region, and the second deals with exploration for phosphatic sedimentary units in the Al-Sharquieh mine.
Keywords: Geoelectrical methods, Tectonics studies, Mineral exploration, Shallow and deep electrical positioning,
Al-Ghab depression, Phosphate, Syria
Résumé La configuration de Schlumberger normalement employée dans les levés géoélectriques a été légèrement modifiée afin d’obtenir des données fiables à faible et forte profondeur durant le même levé. Dans cette nouvelle configuration, deux types de demi-espacements des électrodes sont utilisés : le premier permet le développement de courbes de sondage de résistivité électrique verticales (REV) pour les faibles profondeurs (<50 m), et le second atteint des profondeurs ≤250 m. Pour une localité REV donnée, deux courbes de champs sont donc mesurées et interprétées grâce à deux approches standardisées. Les caractéristiques pratiques de cette configuration modifiée sont illustrées par deus exemples d’application en Syrie. Le premier vise la caractérisation de la structure des dépôts Quaternaires et récents de la région de la dépression d’Al-Ghab, et le second traite de l’exploration pour des unités phosphatiques sédimentaires à la mine Al-Sharquieh.