Iron Oxide Copper-Gold-type Polymetallic Mineralization in the Contact Lake Belt, Great Bear Magmatic Zone, Northwest Territories, Canada

Exploration and Mining Geology, Vol. 16, No. 3-4, 2007

A.H. Mumin, L. Corriveau, A.K. Somarin, and L. Ootes

Abstract The Contact Lake Belt forms the NW-trending flank of a collapsed andesite stratovolcano complex adjacent to a subvolcanic intrusion within the northern, 1.87 to 1.85 Ga, Great Bear magmatic zone, Northwest Territories, Canada. It belongs to the Port Radium-Echo Bay historical district that hosts past producers of U, Ag, Cu (± Ra, Ni, Co, Bi) from polymetallic sulfide and arsenide veins. A re-examination of the belt has revealed widespread IOCG-type polymetallic mineralization exposed in numerous veins, stockworks, breccias, and replacement zones within extensive areas of polyphase hydrothermal alteration. The effects are most visible and intense in andesite, but also affect associated synvolcanic intrusions. A weak, pervasive chlorite-epidote-carbonate- sericite alteration is observed in the least-altered volcanic rocks. Subsequent hydrothermal alteration that is progressively superimposed on earlier facies includes: sericitic (sericite, quartz); phyllic (sericite, quartz, pyrite); potassic (K feldspar); earthy and specular hematite; K feldsparscapolite- albite-magnetite-actinolite-apatite as veins, stockwork, and pegmatitic recrystallization; K feldspar-tourmaline-Fe-oxide-silica-sulfides; and massive albitites locally laced with amphibole. Hydrothermal breccias and diatremes occur locally throughout the belt. The style, size, overprinting relationship, mineralogy, and chemical composition of alteration zones and mineralization support the current IOCG exploration model for polymetallic mineralization in the Contact Lake Belt, as well as for mineralization elsewhere in the Port Radium-Echo Bay district and the Great Bear magmatic zone overall.
Keywords: IOCG, Contact Lake-Echo Bay mining district, Great Bear magmatic zone, polyphase hydrothermal alteration, polymetallic mineralization
Résumé La Ceinture de Contact Lake Belt, d’orientation NO, représente le flanc d’un stratovolcan andésitique complexe effondré accolé à une intrusion subvolcanique au sein de la portion nord de la zone magmatique Great Bear, 1.87–1.85 Ga, aux Territoires du Nord-Ouest, Canada. Elle s’inscrit dans le district minier historique de Port Radium-Echo Bay, hôte d’anciens producteurs d’U, d’Ag, et de Cu (± Ra, Ni, Co, Bi) dans des veines polymétalliques de sulfures et d’arséniures. Le réexamen de cette ceinture a permis de reconnaître une minéralisation polymétallique extensive de type IOCG présente dans plusieurs veines, stockworks, brèches et zones de remplacement une grande région marquée par une altération hydrothermale polyphasée. Cette altération est particulièrement visible et intense dans l’andésite, mais elle affecte également les intrusions synvolcaniques associées. Une légère altération pervasive en chlorite-épidote-carbonate-séricite est notée dans les roches volcaniques les moins altérées. Parmi les altérations hydrothermales qui se superposent progressivement sur les faciès plus précoces, on note: l’altération séricitique (séricite, quartz); l’altération phyllique (séricite, quartz, pyrite); l’altération potassique (feldspath- K); l’hématite terreuse et spéculaire; des veines et des stockworks de feldspath-K -scapolite-albite- magnétite-actinolite-apatite, ainsi qu’une recristallisation pegmatitique; un assemblage de feldspath-K -tourmaline-Oxyde-Fe-silice-sulfures; et des albitites massives localement parsemées d’amphibole. Des brèches hydrothermales et des diatrèmes sont localement présents dans toute la ceinture. Le style, les dimensions, les relations de superposition, la minéralogie et la composition chimique des zones d’altération et de la minéralisation sont en accord avec l’usage du modèle d’exploration actuel pour les gîtes de type IOCG pour la minéralisation polymétallique dans la Ceinture de Contact Lake, ainsi que pour les minéralisations situées ailleurs dans le district minier de Port Radium-Echo Bay et la zone magmatique Great Bear dans son ensemble.